dimanche 28 septembre 2008

Saisir un objet: simple… et pourtant!

Plusieurs personnes semblent ignorer la manière convenable de s’approprier quelque chose.
Est-ce un oubli, une méconnaissance ou ne voit-on même plus l’importance de s’attarder, ne serait-ce qu’une seconde, à la personne qui nous tend un objet?

Il est pourtant si simple de prendre le temps de poser ce geste avec complaisance et de saisir, avec délicatesse, l’objet qui nous est présenté.
De plus, lorsque des félicitations nous sont adressées, transférons rapidement l’objet à la main gauche afin de libérer la main droite pour pouvoir donner une bonne poignée de main.
L’éducation d’un individu se remarque dans sa façon d’agir. D’où l’importance de développer, très jeune, de bonnes habitudes sociales. Emmanuel Kant, un philosophe Allemand, (1724-1804) s’est intéressé à toutes les formes de manifestations humaines; pour lui le mot politesse signifiait posséder le sens de l’humanité.
Qu’en est-il du nôtre? Saluer, remercier, s’excuser, tendre la main, saisir un objet de manière convenable font, entre autre, partie des actions qui nous rattachent au sens de l’humanité.

Soyons poli(e)s, soyons gentil(le)s et nous aurons plus d'ami(e)s
S.O.S. Politesse Édith Bouchard ( larges extraits )

7 commentaires:

Karl Piché-Brazeau a dit…

Je crois que votre façon de décrire comment donner un objet est un peu exagérée! Mettre le pouce sur le dessus et les autres doigts en dessous n'est pas quelque chose d'essentiel. Je suis persuadé que le merci est bien plus essentiel que la façon de donner un objet! Bien sûr, si la personne lance l'objet la il y a quelque chose qui ne va pas!

Éthicien a dit…

Intéressant. la manière permet de tenir l'objet plus fermement, c'est tout. Sans lancer l,objet, certains la donne trop durement, ou trop mollement, ou la lance un petit peu.

Vincent hudon 502-04 a dit…

moi je trouve cela bizard que vous vous atardez a la facon de tenire un objet... selon moi , il y a une facon de tenir un object mais de la a calculer le nombre de doigt. de plus, n'importe qui est capable de diferancier la differance entre un objet garocher et un objet donner proprement de toute facon a mon avis tout le monde a a faire sa part des chose

dan a dit…

votre article sur quommant parler a une personne etais bien bien interessant.

Kimie a dit…

Bonjour, il est vrai que la façon de donner ou de recevoir un objet en dit beaucoup. Par exemple; un de mes professeurs était en train de nous remettre nos travaux, juste avant de me donner le mien, il donna le travail à la personne à côté de moi en le félicitant de son bon travail, à mon tour, il LANÇA ma feuille sur mon bureau sans un mot. Je me suis alors senti mal à l'aise, mon travail n'était pas si pire... Pour finir, la politesse est très importante, ne l'oublions pas, et pensons avant d'agir!

Éthicien a dit…

Vincent : La manière est suggérée..pour les personnes qui saisissent un objet n'importe comment. Ton message est franc et courageux. Bravo !

Dan : Ceci n'est pas un commentaire qui me permet d'évaluer ta façon de repecter les autres..à travers ce geste.
Recommençe, stp. Merci.

Kimie : Tu as sans doute raison, mais tu observeras les élèves..dans la même situation. Je crois que peu importe notre âge ou notre aituation, nous ne prenons pas assez conscience de l'"inconscience" des petits gestes du quotidien.

Anonyme a dit…

C'est vrai que de plus en plus, moins de monde s'attardent a comment s'accommoder un objet. De nos jour, la politesse est soumise dans notre éducation. Je crois que c'est ce qui influence notre comportement. Parfois je fais un geste brusque, mais c'est seulement quelque temps après que j'y réfléchie. Même pour moi, lorsque quelqu'un fait un geste brusque et que je vois non volontaire, je ne réagie plus. Pour nous c'est rendu normal. Mais cela diffère chez certaine personne. Comme par exemple, avec ma mère ou un ami il y a une différence entre mes deux comportements.

lady11 502-06