lundi 19 janvier 2009

Adolescente et..enceinte

Image tiré du film Juno ( 2006)



Grossesse à l'adolescence: le choix d'une vie
Laurie Richard







Le Soleil


«Un avortement, est-ce que ça fait mal?» Les adolescentes qui appellent Grossesse-Secours y vont souvent par moyens détournés. Poursuivre leur grossesse ou l'interrompre? Elles ne savent pas comment aborder le sujet. Même si leur décision est déjà prise...



«Les adolescentes n'ont pas une ambivalence qui dure très longtemps», dit Julie Savard, coordonnatrice à Grossesse-Secours, un centre montréalais qui offre un service d'aide téléphonique pour femmes enceintes et en difficulté. Elles vont souvent chercher de l'aide après avoir pris leur décision. Et il est très délicat de faire changer une adolescente d'idée.


La coordonnatrice de Grossesse-Secours observe deux types de réactions chez les jeunes filles enceintes.


Il y a celles pour qui la grossesse est un événement comme un autre, auquel elles se sont résignées à passer au travers, et il y a celles qui sont bouleversées.


Lorsque France Paquin, infirmière au CLSC Haute-Ville à Québec, annonce à une ado venue consulter qu'elle est enceinte, c'est d'abord le choc. Elle lui laisse le temps de l'absorber. S'ensuit rapidement la culpabilité. «On essaie de supprimer le sentiment de culpabilité pour laisser place à la réflexion», indique Mme Paquin.



De 30 à 35 % de la clientèle de la ligne téléphonique Grossesse-Secours sont des jeunes filles de 14 à 17 ans. Mais ces ados enceintes partagent souvent les mêmes difficultés que les femmes de 20 à 24 ans, car elles ont accès aux mêmes revenus et programmes, constate Mme Savard.

Mme Paquin n'a pas observé d'augmentation du nombre de grossesses chez les ados qui ont consulté au CLSC Haute-Ville au cours des dernières années. Elle croit que la plus grande accessibilité de la pilule du lendemain, gratuite dans les CLSC, a pu atténuer le nombre de cas.
En effet, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, de 1992 à 1998, le taux de grossesse chez les jeunes filles âgées de 14 à 17 ans est resté stable au Québec, soit entre 19 et 20 pour mille adolescentes, avant de diminuer pendant les cinq années suivantes pour s'établir à 16,6 pour mille, en 2003.



Quelle option choisissent ces jeunes filles? Les stéréotypes sont un peu vrais, se désole Mme Savard : «C'est plate à dire, mais si on tranche ça, ce sont celles qui proviennent d'un milieu favorisé qui vont interrompre leur grossesse.»
«Il ne faut pas se compter des histoires. Les jeunes qui poursuivent leurs grossesses n'ont pas leur secondaire, à 90 %. C'est flagrant, le bébé arrive au bon moment pour donner un sens à leur vie», continue Julie Savard. Tout un mandat pour ce petit être! Et huit jeunes filles enceintes sur dix rencontrées par Grossesse-Secours ont déjà eu une expérience en Centre jeunesse. «Il y a un manque au niveau relationnel», indique la coordonnatrice.



Le choix entre l'avortement et la poursuite de la grossesse semble aussi plus déchirant lorsque la jeune fille a autour de 20 ans, note Mme Paquin. Dr Louise Charbonneau, médecin à la Clinique des jeunes Saint-Denis de Montréal, soulève d'ailleurs, qu'en bas de 18 ans, plus de 80 % des jeunes filles vont opter pour l'avortement, au Québec.

Dans la ville multiculturelle de Montréal, certaines communautés, notamment sud-américaines et antillaises, valorisent grandement la fécondité. «Si la jeune fille est féconde, elle va devenir enceinte, ce qui montre à tout le monde qu'elle n'est pas stérile, qu'elle peut avoir des enfants. Elles (ces communautés culturelles) ont beaucoup de difficultés avec la contraception», explique le Dr Charbonneau.




D'autres jeunes filles enceintes viennent aussi à se trouvent «belles et cools», indique Mme Savard, surtout quand d'autres amies sont dans la même situation. Mais les jeunes mamans voudraient aussi rester comme des ados normales, magasiner, se «poupouner »... avec un bébé. De leur côté, les pères ont habituellement une bonne réaction lorsqu'ils apprennent la grossesse, au dire de Mme Savard, mais ne restent pas dans le décor bien longtemps.



Malgré la mise en garde quant à tous les changements que la grossesse va engendrer, les ados ont une vision à court terme. Ce qui fait que lorsque bébé arrive, elles ne sont pas organisées.
Les ados ne sont pas assez informés, tranche Mme Savard qui accuse la quasi-disparition des cours de formation personnelle dans les écoles. L'éducation sexuelle à la maison laisse gravement à désirer, d'après elle, et «les vidéoclips, ce n'est pas vraiment une bonne école»!


Le petit guide Grossesse non désirée, que faire?, conçu par le professeur de psychologie Robert Darlington, a été pensé afin d'aider les femmes dans le doute à faire un choix qu'elles pourront assumer quant à l'issue de leur grossesse. Garder le bébé ou subir un avortement? Le petit ouvrage a émergé des rencontres du professeur avec ses étudiantes du Collège Saint-Jérôme qui, tombées enceintes, sont venues se confier à lui. Il se sentait alors aussi démuni que les jeunes concernées. Constitué de courts tests, le guide aborde les différents aspects de la situation (affectif, économique, médical, moral social) afin d'aider les femmes de tous âges dans leur réflexion. Un ouvrage pour lequel M. Darlington a reçu de nombreux remerciements d'utilisatrices.

21 commentaires:

Grisant a dit…

Bon ses vrai je suis un homme donc jamais je pourrais avoir un enfant mais si la personne que j'aimait tombait enceinte, la un grand dilaime sabaterais sur moi. Dois-je la soutenir ou rien faire.... Personnellement je la soutiendrais quoi quel choisisse comme choix.

Anonyme a dit…

Moi je crois que si elle veulent être enceinte c'est leur choix parce que être enceintepour une fille ca peut juste la faire rendre responsable parce que elle n'ira pas dans un party ou autre chose. Mais aussi il faut aussi quelle soit déja responsable même pour son jeune age. Jérémy L'Allier 124

yuuki a dit…

salut,

il y a des parents qui je veux la que son enfant ( adolescente) soi enceinte a cause qui sont pas age de l'être. les parent voudrons que leur enfant ne voit pas l'enfant fack il vont l' avorter mais le jeune ne veux pas, mais il sont obliger a cause que c est leur parent.

arlene poliquin gr 107

Philou777 a dit…

Je suis d'accord avec toi Grisant, mais tu dis ça maintenant, qu'arrivera-t-il si cela arrive pour vrai? Comme tu as pu le lire, beaucoup des hommes prennent la poudre d'escanpette quand leur copine tombe enceinte par erreur. Il y a quelques mois, ma propre blonde pensait qu'elle était enceinte. Elle a passé un test de grossesse et, devine quoi, il était positif. Elle l'a refait avec une infirmière, deux fois, et ces deux-là étaient négatifs, fort heureusement. Mais crois-moi, quand elle m'a annoncé le résultat du premier test... ça t'en bouche un coin. Je suis toujours resté de son côté quoi qu'elle choississe mais je peux te dire que l'avortement te semble, à toi, le meilleur moyen à ce moment-là. Le problème, c'est que beaucoup de filles vont développer un attachement émotionnel sur ce qu'elles portent en elles. Elles comprennent que garder l'enfant peut nuire à leur santé morale et physique, vu qu'elles ne sont pas prêtes à ça, mais elle se sentent également coupables si elles abandonnent le bébé. Le mieux que nous puissions faire en temps que gars, c'est de les encourager, quoi qu'il arrive.

Anonyme a dit…

Bonjour M.Lavoie

bien je suis une femme donc cela peut m'arriver ! Mais moi si jamais je tomberais encinte a mon âge pour l'instant sa parrait plus faicle prendre la descision lorsqu'ont n'est pas enceinte mais lorque l'ont l'ai c'est beaucoup plus facile mais moi je me ferais avorter. C'est vrai que celà peut arriver n'importe quand je connait un fill qui es enceinte presentement elle est en 1..Je suis vraient pour elle comment elle doit se sentir doit etre vraiment affreux elle a descider de se faire avorter aussi. Par exemple le choix de garder le bébé lorsqu'ont n'est jeunes a des risque pour nous ert pour le bébé mais pour nous nous pouvons perdre la vie a l'acouchement.Mais c'est une descison personnelle a tous !

Annabelle Nanni 103

Georgi Semerdzhiev a dit…

Selon moi,les adolesentes qui sont enceintes doivent être encore plus respectées par la société ,car il est evident que ça sera très difficile pour eux d`élever leurs enfants toutes seules.Je pense qu`on doit les aider et les soutenir au lieu de les ignorer et de se moquer d`elles ,dans le fond je vois rien de mauvais dans une adolescente enceinte car celui qui donne la vie porte le bonheur.


ECR 501

Anonyme a dit…

Bonjour M.Lavoie
Je trouve ça triste de voir des jeunes filles enceintes mais aussi stupide. Elle ne save pas c'est quoi un condom.. Moi je trouve ca stupide mais des accidents ça l'arrive toujours. Enceinte a l'adolescente ca doit etre un cas spécial. J'espere jamais que cela va m'arriver parce que je perdrait tout mes moyens.

Anonyme a dit…

Clo a dit
Bonjour M. Lavoie
Moi je pense que tombé enceinte à 14 ou 17 ans ce n'est pas très intelligent. Car si tu es trop jeune et que tu dois te faire avorter, cela ce peut que ça te reste sur la conscience. Et que par la suite tu retombes enceinte et que tu n'es pas capable de t'ôter l'autre bébé de la tête. Peut-être que tu n'aurais pas du tomber enceinte à 14 ou 17 ans. Alors tu as juste à attendre d'être majeur et d'être capable de subvenir à tes besoins et aussi à ceux du bébé.

Clo gr. 107

Mélanie Bernard a dit…

Personnellement si j'apprenais que je suis enceinte demin matin, mon choix est déjà fait; je le gaderais sans hésiter une seconde ! Je sais très bien que je n'ai seulement que 17 ans, mais il est écrit dans l'article, j'ai le droit au même ressource et salaire qu'une jeune femme de 20 ans, alors je pourrais me débrouiller très bien !

Il y a quelques jours j'ai fais une recherche sur l'avortement pour un débat en français... J'avoue sincèrement que même après avoir écouter attentivement tous les arguments venant du côtés pour l'avortement je reste contre !
Pour moi l'avortement c'est ne pas donner le choix à l'enfant qui plus tard, même s'il serait adopter, serait heureux d'avoir pu goûter à la vie ! j'ai lu aussi dans un article qu'un foetus de 8mois a moins de droits qu'un cadavre... le cadavre lui a le droit qu'on respecte qu'il voulait sur son testament tandis que le bébé n'a rien .... Pour moi cela n'a aucun sens pusique la personne qui est morte a déjà vu ce qu'était la vie et le bébé non, et puisqu'il ne sait pas encore comment parler ... on pourrait décider de le tuer ???
Sincèrement je crois que si nous sommes assez grandes pour avoir des relations sexuelles nous sommes aussi assez grandes pour être concientes des risques qu'il y a !

Souvent les jeunes filles qui tombent enceinte n'ont pas assez d'informations à savoir les autres solutions qui existent. Pour l'adoption... Plusieurs couples recherche des enfants à adopter, mais malheureusement au Canada on avorte plus qu'on adopte, alors ces jeunes couples sont oubligés de se retourner vers d'autres pays où les démarches sont très coûteuses et longues.

À mon avis, n'importe quel bébé devrait avoir la chance de vivre puisque même s'il est handicapé ou adopté, il connaîtra de magnifiques moment de joie et d'amour! Il connaître aussi le plaisir de vivre !

Mélanie Bernard
Secondaire 5
groupe 506

Anonyme a dit…

Keven

Bonjour M . Lavoie

Personnellement moi je rtouve que c'est vraiment irresponsable de tomber encinte a 14 ans me semble qu'a 14 ans on est assé grand pour savoir que quand on passe a l'acte il faut mettre un comdon même si c'est la premiere fois et en plus a cette age tu n'a pas d'emploie et tu connais peu de choses encore de la vie et moi si je serait le pere d'une fille enceite de 14 ans je dirait de ne pas se faire avorter et de gardé le bébé et d'assumer le geste qu'elle a fait t'a voulut que ton ticoune se protege pas bien t'en pait le prit c'est aussi simple que sa et sa y servirait de leçon pour la prochaine fois .

Keven Dumais

Gr:206
22 janvier 2009

Anonyme a dit…

boujour M.Lavoie

personellement, je crois que tomber en ceinte a cette age l'a ce n'est pas tres réfléchi de sa part mais en meme temps ce n'est pas vraiment de sa faute car elle ne voulait peut-etre pas avoir un enfant. Mais si part malheur elle décidait de se faire avorter et plus tard qu'elle decidait d'avoir un enfant mais cette fois prévu elle aurait surement l'autre bébé dans la tete.

gabriel doyle groupe: 206

maxime verger a dit…

il est bien évdent qu'avoir un enfant à notre âge pet causer beaucoup de problèmes, certes il y a beaucoup de ressources pour vous aider mais il faut quan même que vous en occupiez un minimum. Un bébé requert énormement d'attention et franchement je suis navré mais dû aà mes études je n'aurai vraiment pas le temps de m'occuper d'un bébé. Par contre, il est vrai que si nous sommes asser grand pour fare l'amour, nous sommes assez grand pour nous protéger adéquatement pour éviter d'avoir à faire ce choix cruciale

KAMILLA a dit…

BONJOUR M. M.-A. LAVOIE.
COMMENT ALLEZ-VOUS?
MON AMIE A DÉJA VEÇU CETTE SITUASION.ET ELLE AVAIT DES PROBLÈMES AVEC SON PÈRE. QUE SON PÈRE NE VOULAIT PAS CE PETIT BÉBÉ.
PAPCE QU`IL A PENSE JUSTE A SES AMIS.IL A PENSE QUE CE QUE VA SE PASER SI LE BÉBÉ VA NAÎTRE.ET APRÈS MON AMIE ET SA MÈRE ONT DEMENAGÉ.

GR 101

Anonyme a dit…

Je suis une fille sa peu m'arriver aussi et sa me rend pas histérique de m'imaginer enceinte. D'apres moi ont le sait tout de suite, on le garde ou on le garde pas. L'avortement ne me dérange pas mais il ne faut pas en abuser, je mètterais sa à une erreur. Une fille de 13-14 ans ne devraient pas garder l'enfant, une fille de plus haut âge que se sois par accident ou volontier pourraient le garder. Cela dépend toujours des personnes.

Marie-Eve Langelier

Anonyme a dit…

Bonjour Monsieur Lavoie, J'ai trouvé cela une magnifique idée de nous faire écouter le film juno en classe. Car la fille qui vit cette telle expérience elle a exactement le même âge que nous avons. Puis qui sait? Une telle chose peut nous arriver n'importe quand. C'est un sujet très complex et très difficile à prendre une décision. Nous ne pouvons pas prendre une décision sur l'avortement ou l'adoptement du jour au lendemain, surtout sans avoir de remords. Moi personnellement, s'il m'arrive quelque chose comme cela, je ne sais pas encore ce que je ferais même si j'ai beaucoup de projets pour les 10 années qui suivent, car un enfant je crois que c'est la plus belle chose que nous pouvons avoir. Cependant, c'est encore mieux lorsque nous pouvons le combler comme nous le désirons.

Merci !
Carolane Groupe 502-04

Ariane robitaille gr.:124 a dit…

Je pense que l’avortement est une mauvaise chose car tous les enfants ont droit à la vie ! Ce moyen ne devra même pas existé car en plus les plus jeunes femmes devraient se protéger. Je pense que nous ne seront jamais assez avertie et ont ne nous l’auras donc jamais assez dit !!

Maude Hamel a dit…

Lorsqu'on parle d'avortement, j'ai toujorus de la difficulté à bien exprimer mon opinion à ce sujet. Je trouve que l'avortement devrait être pratiqué le MOINS souvent possible. Cependant, dans certaine circonstence, je trouve que l'avortement est une bonne solution. Par exemple, si une fille tombe enceinte à la suite d'un viol, ou après avoir été agresser par un proche. Dans certain cas, lorsqu'il s'agit vraiment d'un accident et qu'il s'agit d'une jeune adolescente, je crois que l'avortement ne devrait pas être jugé. Cependant, certaines personnes l'utilise comme moyen de contraception! Cette idée me fache complètement! Il s'agit tout de même d'une vie que l'on tue en quelque sorte. Personnellement, si je tombais enceinte à mon âge, je me ferais avorter. Je n'aurais pas la force de porter cet enfant dans mon ventre et de le donner ensuite. Je ne serais pas capable de le garder car je sais que je ne pourrais pas lui offrir tout ce dont il aurait besoin. Cependant, je garderais des sequelles tout ma vie...Je crois que tout le monde devrait penser au conséquence avant d'avoir des relations sexuelles non protégé.

Maude Hamel gr 504

Anonyme a dit…

moi je crois que si les adolescentes veuleut être enceintre c'est le choix mais lorsque tu est enceinte c fini l'alcool et tout les mauvaise choses il faut que tu fasse attention a tout et ton enfant est la priorité et il faut que tu s'aille vraiment responsable. les parents n'ont pas a descider pour les adolescentes il n'ont qu'à aider leurs filles dans cette situation difficile.

caroline marcotte sec 5

carol-anne a dit…

bonjour M. lavoie

mon dieu moi je trouve sa epouventable de tomber enciente entre 13 ans à 17 ans tu vien de chambouler toute ta vie mais je trouve aussi que si tu decide davorter tu tue un bebe et c'est mal sa aussi mais la moi je trouve que c'est beaucoup trop de jeune fille qui tombe enceinte au québec et il son pas encore asser mature pour avoir un bébé C,est beaucoup de responsabilité s'occuper d'un bébé et en plus a notre age on veut sortir avec nos amis et faire le party imagine avec un bébé il serais toujour en trien de soccuper. en tout cas moi je veut pas avoir un bébé avant 20 ans sa c'est sur

Carol-Anne GR: 206

kim103 a dit…

Monsieur Lavoie.

L'avortement ou un bébé?je suis un e fille alors cela peut m'arriver.Ceci est une déscision délicate très dificile pour le gars et la fille.Une fille enceinte devrais commencer par parler a ses parents et se confier des conseils ensuite la décission.Ils faut penser a tout les possibilitées si la fille veux pas être enceinte alors elle prend les pilules et le gars les condoms voila.Mais la décission est dificile.

Kim Rancourt 103

Anonyme a dit…

Moi je suis contre le fait de tomber enceinte à l'age de 16 ans. Si l'enfant est désiré et que les parents ont tout les moyens de l'élévé je n'ai aucun problème contre sa. Mais la plus part de temps, à 16 on ne désire pas un enfant, on désire vivre notre vie et poursuivre nos études. Je crois que les jeunes filles qui tombe enceinte sont tout simplement stupides car ce n'est pas compliquer de mettre un concom. Il n'y a aucune raison potable de ne pas avoir mis de comdoms !! voilà ce que j'en pense

Audrey valade
gr:502