mercredi 18 février 2009

David, appelle-nous. Appelle la police !



Les recherches pour retrouver David Fortin, cet adolescent d'Alma porté disparu depuis mardi dernier, s'intensifient dans la région. L'enquête a d'ailleurs connu des développements cette fin de semaine, puisque le jeune homme de 14 ans aurait été vu à trois reprises, du côté de Mékinac, Shawinigan et Trois-Rivières.

«C'est le coeur qui t'arrache dans ce temps-là. C'est mon garçon. Tu sais ce que c'est un garçon pour son père... Ça fait mal», confie le père de David, Éric Fortin. «David, appelle-nous. Appelle la police. On va aller te chercher où tu es et on va s'occuper de toi», supplie-t-il.
L'attente pèse de plus en plus lourd sur cette famille du Lac-Saint-Jean et l'angoisse est omniprésente. «Je ne souhaiterais jamais ça à mon pire ennemi. C'est le coeur qui t'arrache dans ce temps-là. C'est mon garçon. Tu sais ce que c'est un garçon pour son père... Ça fait mal», confie M. Fortin, émotif et les traits tirés.


Selon les informations disponibles, David Fortin aurait quitté la résidence familiale située à Alma, vers 7 h 50 mardi, sans jamais prendre l'autobus pour se rendre en classe. À en croire le récit de ses proches, l'adolescent vivait d'énormes difficultés d'intégration à l'école. Taxage et violence faisaient partie du quotidien du jeune homme de 14 ans.


Aurait-il fugué, conséquence de tous ses problèmes et cette peur qui l'habitait?

C'est l'hypothèse actuellement retenue tant par les policiers que les parents de l'Almatois. «Il avait déjà fait une petite fugue, mais ça n'avait duré que trois ou quatre heures», raconte son père.
De plus, David aurait confié son désir de s'enfuir à des collègues de classe au cours de la semaine ayant précédé les événements. «Il a aussi dit qu'il avait un peu d'argent sur lui. Mais on ne sait pas si tout ça est vrai», poursuit son père, qui refuse de croire pour l'instant que son fils ait pu s'enlever la vie.


Éric Lallier Le Nouvelliste(Trois-Rivières)

1 commentaire:

Tinky a dit…

Bonjour !

Ayant été moi-même victime de ce genre de chose durant ma jeunesse, j'ai relayé l'information en France sur mon propre blog, grâce à mes correspondants Québécois qui mentionnaient cette lamentable histoire. Zed et Omo-Erectus, deux Québécois adorables ont parlé de cette histoire chez eux aussi, et c'est par eux que je l'ai découverte. Je tiens à dire qu'en France, à ce niveau-là, on a quand même des structures légales et sociales bien mieux faites qu'au Québec, car des enfants harceleurs et violents peuvent se retrovuer traînés devant la justice et bien châtiés, tout comme leurs parents ! Il y a tout de même là un manque de notre société qui semble actuellement incapable de cadrer sa jeunesse dans des principes moraux et citoyens de tolérance et d'humanité ! C'est aus parents d'éduquer les enfants et à l'école de les instruite et non le contraire, or, c'est la tendance qui semble de plus en plus apparaître dans notre lamentable monde.
J'espère que David va bien et que ses parents le retrouveront bientôt, et que le gouvernement Québécois ainsi que les structures fédérales canadiennes décideront enfin d'agir contre ces comportements inadmissibles aussi sévèrement que ce qui se fait en France.
De tout mon coeur je souhaite bon courage à la famille Fortin, et je leur transmets mes salutations d'outre-Atlantique.
amicalement, Tinky :-)
Bon courage, on est avec vous !