vendredi 6 mars 2009

Les ados vont très bien, merci !


Les jeunes disent qu'ils sont heureux? Il faut les croire, estime le chercheur Richard Cloutier
À lire les journaux et à regarder la télévision, on serait porté à croire que les adolescents d'aujourd'hui vivent un calvaire quotidien, croulant sous le poids de tous les maux du monde, avec en prime, une étiquette de décrocheurs toutes catégories sur le dos.


Si on se fie aux conclusions d'une enquête réalisée auprès de 3 200 jeunes de 11 à 19 ans des deux sexes fréquentant les écoles secondaires du Québec, les ados n'iraient pourtant pas si mal. En fait, ils iraient même très bien, selon les résultats de cette recherche menée par le Bureau québécois de l'Année Internationale de la famille et l'Association des Centres jeunesse du Québec, en collaboration avec l'équipe de Richard Cloutier, du Centre de recherche sur les services communautaires de l'Université Laval, et publiée cette semaine dans le journal La Presse.


«La première constatation que nous devons faire de ce tableau est qu'il est globalement positif, explique Richard Cloutier. Qu'il s'agisse de leur perception d'eux-mêmes, de leur famille, de leur père, de leur mère, de leurs frères et soeurs ou de leur école, la partie positive remporte constamment une victoire écrasante sur la partie négative. Ainsi, les jeunes nous disent qu'ils vont bien, qu'ils aiment leur famille, qu'ils se sentent à l'aise à l'école et qu'ils envisagent l'avenir avec beaucoup d'optimisme.»


Les ados évaluent très positivement le climat de leur école, les filles davantage que les garçons; elles s'y sentent aussi plus à l'aise. Si 51,2% des jeunes disent avoir des résultats scolaires dans la moyenne, 39,2% affirment être au-dessus de la moyenne. En outre, 60,7% des ados rapportent ne s'être jamais absentés de l'école pour des motifs jugés non valables tandis que 12,2% l'ont fait très souvent. Enfin, 55,3% des répondants comptent faire des études universitaires (60% pour les filles contre 49% pour les garcons).


Dans l'ensemble, les jeunes se disent satisfaits ou très satisfaits des relations qu'ils entretiennent avec leur famille. Les filles évaluent toutefois le climat familial de façon plus critique que les garçons; elles sont également presque deux fois plus nombreuses que les garçons à désirer un changement de relation avec leur mère. Les ados des deux sexes qui désirent un changement dans la relation avec leurs parents recherchent avant tout un rapprochement et une amélioration de la qualité du contact.


Au chapitre de l'amour, plus de 80% des ados se disent prêts à vivre une relation amoureuse; 71,4% de ceux qui sont actifs sexuellement ont vécu leur première relation sexuelle dans un contexte amoureux. Finalement, le projet de fonder une famille est très important chez les jeunes: 87% d'entre eux veulent avoir des enfants. Les garçons comme les filles se sentent capables d'être de bons parents et envisagent avec optimisme leur vie professionnelle future.


Pour positif qu'il soit, ce tableau de la réalité des jeunes ne doit pas faire oublier que les jeunes font face à des problèmes sérieux. En effet, 11,6% des jeunes rapportent avoir déjà fait une tentative de suicide, 3, 3% consomment régulièrement de la drogue, 11,5% disent avoir été victimes d'un abus sexuel, etc. C'est toutefois la différence marquée entre la réalité vécue par les filles et celle des garçons qui a le plus surpris les chercheurs.


Comparativement aux garçons, les filles seraient en effet cinq fois plus nombreuses qu'eux à rapporter de la dicrimination sexuelle à leur endroit et à vivre une expérience sexuelle contre leur gré. De même, les filles se sentent moins bien dans leur peau et sont plus nombreuses à fumer la cigarette que les garçons, qui eux, consomment davantage de drogue et d'alcool.


Selon les auteurs de l'étude, la précocité biologique des filles semble avoir des conséquences tangibles sur les expériences psychologiques et sociales de l'adolescence. D'une certaine façon, le monde des filles serait ainsi plus dur que celui des garçons, bien que la spécificité masculine comporte aussi sa part de vulnérabilités. «Soit, les garçons sont plus forts physiquement et ils n'ont pas à porter les enfants, mais ils sont beaucoup plus présents dans la violence et la déviance, note Richard Cloutier. Ils sont aussi plus à risque d'échecs ou d'abandon scolaire, ce qui constitue une dimension majeure dans l'accession à l'autonomie adulte.»


Au terme de cette étude, les chercheurs demeurent convaincus que l'adolescent est le reflet de ce qu'il vit dans la famille. «Les ados qui vivent de la discorde et de la violence dans leur famille et qui ne sont pas respectés par leurs parents ont beaucoup plus de chance de se sentir mal dans leur peau, moins à l'aise à l'école, moins optimistes face à leur avenir, moins soutenus par leurs amis, etc. La qualité relationnelle dans la famille ressort comme un déterminant puissant, sinon le plus puissant, de la qualité de vie personnelle et sociale des adolescents.»


Partant du fait que les ados affirment clairement leur désir d'établir un rapprochement et de bonnes relations avec leurs parents, ces derniers doivent tout mettre en oeuvre afin de combler ces attentes et d'augmenter par le fait même les chances de réussite de leur enfant dans la vie, avancent les chercheurs. Par quels moyens? «En travaillant de tout leur poids à éliminer la violence verbale et physique entre les membres de la famille, en faisant la promotion du respect, du soutien et des témoignages d'affection entre les membres, en ouvrant la famille au réseau social du jeune.»


RENÉE LAROCHELLE


Cet article et l'étude dont il parle datre de ..1994 !! lOL

Selon toi, en quoi ou non est-elle encore actuelle ?

Allez, force-toi..je t'écoute.

21 commentaires:

Anonyme a dit…

bonjour m.lavoie
j`avoue que nous nous fions au medias les ados on l`air de ne pas aller.mais nous devrions nous fiez a se qui se passe dans les ecoles.certains ados se sentent tres bien mais dautres sont tres malheureux.ce nài pas parce que certains( que lon voit dans les medias)ne vont pas tres bien que le reste des ados vont comme cela....

erika bosch groupe 107

Dom-Dodo a dit…

Bonjour monsieur,

Je croyais que l'étude datais de cette année !
Cependant, je dois avouer que je trouver le % de consommateurs de drogue et d'alcool relativement bas; 3,3%, c'est vraiment bas! Aujourd'hui je crois plutôt que 15% de la population adolescente en consomme. (si on tient compte de tout ceux que je connais!) Je dirais aussi qu'il a moins de jeunes que ça (87%) qui veulent avoir des enfants. Il n'y a qu'à regarder les jeunes à l'école; nous avons tous l'air beaucoup trop jeunes pour avoir des enfants et même, dans certains cas, juste d'y penser. En effet, la plupart des garçons de cette école sont obnibulés par leurs jeux video, alors de là à penser au sexe ! Par contre, les autres données me semblent bonnes et les commentaires sur l'importance des parents dans la vie d'ados me semblent toujours actuels. Il est parfaitement vrai que la relation de l'ado avec sa famille va l'affecter psychologiquement, qui ne le serait pas? Enfin bon, je trouve que cet arcticle est encore d'actualité après plus de 10 ans.

Dominique

Anonyme a dit…

bonjour m.lavoie
elle est encore actuelle car le sujet est encore vrai!!!c'est un sujet qui d'apres moi ne disparaitera jamais.Mais c'est important de toujours en parler.

erika bosch groupe 107

Anonyme a dit…

Les ados vont très bien c'est vrai et cela a toujours était le cas sauf quelques exception et ce sont ces exceptions que les médias visent car ce sont eux qui vont apporter le plus de lecteurs. Voilà pourquoi les adultes vont êtres porter à croire que tous les ados plonge dans une dépression. Mais grâce au sondage on eut voir que plusieurs d'entre nous sont très optimiste par raport à l'avenir. Après tous les chiffre ne mentent pas!

El Bakir, Lina gr:124

Anonyme a dit…

Salut Monsieurs Lavoie. C'est vrai que dans les films et les séries télévisées, plusieurs font paraître les ados comme des personne à 100% blazé et toujours sur le bord du suicide mais ce n'est pas du tout la réalité. Plusieurs d'entre nous tiennent leurs étude à coeur mais ce n'est peut-être pas les études qui nous motivent mais plus se qu'il y a après comme par exemples le travail, la vie de famille (avoir des enfants). Mais c'est aussi vrai que la drogue et l'alcool a pris certain d'entre nous.
Alexandre Desrosiers

Anonyme a dit…

Bonjour M. Lavoie,

J'ai trouvé cet arcticle vraiment interressant, car ça touche les jeunes dirrectement et ça nous montre la réalité dans laquelle les autres jeunes vivent. Je crois que cette étude peut encore refleter la vie d'aujourdhui, les jeunes vont encore bien. Le problème, c'est que les médias nous montrent seulement les histoires négatives des jeunes, comme des fugues, des suicides, des violes, etc... Cette étude démontre aux gens qu'il ne faut pas généraliser avec ce que nous montrent les médias. Les jeunes vont bien! Les seules statistiques qui me feraient douter aujourdhui, c'est celle qui dit que 3,3% des jeunes consomment régulierement de la drogue, je croit qu'aujourd'hui, il y en a plus que ça. Et aussi, le taux de jeunes qui ont tenté de se suicider m'a surpris (environ 11%), je ne croyais pas qu'il y en avait autant, ca m'atriste. Sinon je crois que cette étude reflete une vérité, mais juste pour voir, je crois que ça serait très intéressant d'en refaire une.

Mélina Lambert
Ecr 502-06

Anonyme a dit…

Bonjours Monsieur Lavoie, En effet les jeunes sont heureux et il faut les croire. D'après moi l'adolescence est l'une des plus belles périodes de notre vie puisque ces dans cette période que nous expérimentons plusieurs chose de la vie. A cet âge on ne cesse de faire de nouvelle découverte fabuleuse. Donc, oui il y a exception, je ne dis pas que tout le monde a cet âge est heureux mais pour la majorité, tout les adolescents semblent assez bien apprécier la vie.

JOANNIE GAUDET
GROUPE 509

Anonyme a dit…

cher m lavoie moi je trouve que peut etre les ados vont bien mais ce n ait pas reellement vrai car il a plusieur personnes qui ne vont pas bien an ce moment ca on ne le sait pas car ont regarde trop de reportaga la dessu et ont ecoute trop les nouvelles etc et ce ci nous ameme a croire que tout le monde vont bien ce si n est peut etre vrai on ne peut juger la dessu sans avoir l vie de tout le monde pour savoir si tout le monde vont tres bien.
de keven tremblay gr#107

Alma a dit…

Alexandra Niunin 124

Bonjour Monsieur Lavoie,
Je crois que, et ceci est mon opinion personnel que j’espère ne sera pas jugé, les jeunes d’aujourd’hui vont presque aussi bien que ceux de 1994. Les statistiques devraient être un peu différentes, mais les chiffres nécessiteraient de se ressembler. Les adolescents sont un peu moins optimistes quant à l’avenir, mais ils gardent la même joie de vivre. Ils se sentent quand même bien dans leur peau. Ce que j’ai trouvé assez étrange, c’était que les statistiques de 1994 soient aussi semblables à celles que l’on s’imagine qui datent de nos jours. Je croyais que les chiffrent dataient de notre temps. Je ne savais pas que les jeunes d’avant étaient si mal en point ! Car si l’on considère notre aspect, il est assez mal, pour être un peu pessimiste, mais pour regarder l’avenir de face.
Pour l’article, je suis très d’accord avec la fin. Le fait que les adolescents reflètent leur environnement est très véridique.

Alexandra Niunin 124

Anonyme a dit…

C'est tellement vrai! Oui bon, c'est sur, ya le petite stresse quotidien mais c'est tout! Mon père est TOUJOURS en train de penser que j'ai quelque chose qui ne va pas et que je ne veux pas lui dire! C'est tellement énervant! Et quand je me fache parce qu'il ce bille trop, il guele dessu!!!! arrrrr!

-CATHERINE DALLE GR:124-

Anonyme a dit…

moi entan qu'ados je trouve que nous avons le bon exemple pour etre meilleur . les film et les médias nous montre comment faire les mauvaise chose comme pendre de la drogue ou faire des vole ou des meutre


dean moreau gr 107

Anonyme a dit…

bonjour m lavoie moi je trouve que dire que tout les ados vont bien c`est peut etre un peut trop car il an na qui ne vont pas bien en ce moment de la journeé car il se sont peut etre fait intimider par des intimidateur ou quel conk personne ex des personne qui ne l aime pas ou autre personne ce ci veut dire que ce nest pas tout le monde qui vont bien
de keven tremblay gr#107

Anonyme a dit…

bonjours m.lavoie

je pensent que les ado sare avec d autre personne et deux mois plustard il casse que si ils ont une relation sexuelle se n est pas toute suite de le faire

de:samuel .L
gr:107

Ariane Robitaille 124 a dit…

Ariane Robitaille gr: 124
Bonjour Monsieur Lavoie,
Je crois que la date est encore exacte. Les ados vont encore très bien, comme disent les statistiques de 1994. Chaque jour, on dit que les jeunes consomment encore plus de drogue, qu’il y a plus de décrochage scolaire et que les notes des ados ne sont pas hautes. Mais on ne regarde jamais le bon côté. On devrait le faire plus souvent, le dire dans les médias.

Anonyme a dit…

Bonjour M.Lavoie

Je suis contente de s'avoir que la plus part des ados de notre époque vont trés bien selon les média, mais je epnse aussi que les média dise sa pour réconforté les parent. Mais de toute façons siun ados ne vas pas trè`s bien je ne pense pas qu'il le dirait a tout le monde, le preuve ses temps si j'ai vécue certain moment difficile mais je le garde la plus part du temps pour moi! CE que je veut dire ses que ses pas juste a cause que la plus part des ados vont bien qu'il faut béssé les brad pour autemps, ses dir d'accord ses bon ils vont bien je ne vais pas leur donné mon attention!

De:Maria Sebti
GR: 103

catherine tremblay a dit…

Je suis d'acor avec toi El barki,

malheureusement les média on tendance à montrer simplement se qui est négatif car c'est ce qui captive les gens; les acciddent, les meurtres, les maison qui on bruler. Et comme de fait, nous voyons moins a la télévision une adolescent qui gagne un trophé a St-hubert, qu'un autr qui a caller de la bière . Les gens veulent voir de l'action et c'est ce que les média font.

Catherine Tremblay
Group 504-06

Anonyme a dit…

Moi ce que je n'aime pas, c'est que tous les chercheurs essayent de prouver que leur sondage est le reflet de la réalité d'aujourd'hui, mais ils ne comprennent pas que leur résultats est relatif aux personnes interrogés! Faites deux fois le même sondage, mais en changeant les personnes questionnés, il est impossible d'arriver deux fois aux même résultat, les adolescent sont heureux... oui, ceux à qui l'on a posé la question! Je déteste les sondages à grande échelle, ceux que nous somme supposés accepter comme étant la réalité, je préfère me faire ma propre opinion.

Mathieu Dazé
504

Valérie Magnan-Levesque Groupe : 124 a dit…

Bonjour M. Lavoie,
Si à la fin de l’article, vous n’aviez pas écrit la date de l’étude, j’aurai cru qu’il daterait de cette année. Il est vrai que les médias dissent que nous n’allons pas bien, car dans leurs articles depuis cette année, ils parlent des jeunes qui ont fait des crimes, qui ont décroché de l’école, qui fument ou qui ne vont pas bien. Ils ont globalisé touts les jeunes en se basant sur les articles qu’ils ont publiés et non sur les autres adolescents. Les parents peuvent penser que nous n’allons pas bien, car ils nous voient avec nos devoirs, nos problèmes, etc. Mais ça ne veut pas dire que tu passes un petit commentaire que ta journée était plate que tu veux foxer des autres cours. Ou que tu veux décrocher de l’école. Pour moi, même si je ne suis qu’en première secondaire, cette année scolaire est réellement très belle; je m’amuse à l’école et j’ai des bonnes notes. Pour mes amis aussi et presque tout le monde que je connais.

Valérie Magnan-Levesque Groupe : 124

Anonyme a dit…

cher M.Lavoie peut-être que les ados vont bien mais le seul problème c'est que se n'est pas tous les ados qui vont bien il y a parfois des ados qui sont influencé par la drogue.


christopher gomes gr107

Anonyme a dit…

cher M.Lavoie les ados vont peut-être bien mais gare à eux on ne sait jamais qu'est ce qui va se produire peut-être que quelque chose de mal va leur arriver.


christopher gomes gr107

Anonyme a dit…

En éffet, je trouve aussi que les jeunes se comporte quand meme bien. il est malheureusement vrai qu'il y a quand meme beaucoup d'exeption. bizarement, je trouve que le pourcentage d'Ado consomant de la drogue ou de l'alcool est relativement bas. A mon avis, beaucoup plus de jeune consoment ses substance soit illégale ou strictement réserver au adulte. En somme, je croit que le sondage n'est pas tout a fait relatif. Mais pour le reste, je croit vraiment que la jeunesse se dirige vers le droit chemin.

Vincent Hudon sec5